Browsing: Oreiller

Femme qui essaye un oreiller

Comment choisir son oreiller ?

C’est un fait avéré : on dort mieux quand on a le bon oreiller. Il permet de passer une bonne nuit dans les bras de Morphée et de se réveiller sans avoir mal au cou ou au dos. Mais dans la multitude de coussins proposés, comment faire son choix sans se tromper ? Suivez ces quelques conseils et astuces qui vous aideront à trouver le bon.

Pourquoi choisir un bon oreiller ?

Vous devez apporter au choix de votre oreiller le même soin qu’à celui de votre sommier et de votre matelas car il constitue lui-aussi un élément indispensable de votre literie pour bien dormir. Mal adapté à vos besoins, il pourrait induire une mauvaise posture pendant le sommeil et vous vous réveillerez en ayant mal au dos, aux épaules ou à la nuque. Il vous faudra donc veiller à :
– Définir votre préférence en termes de fermeté, qui doit être en fonction de vos habitudes de sommeil : dormez-vous sur le dos, sur le ventre ou sur le côté ?
– Opter pour des apports spécifiques (coussin ergonomique pour les personnes souffrant régulièrement de douleurs dorsales ou cervicales, oreiller anti-ronflement, etc.).

Dormir sans oreiller ?

Rares sont les personnes qui se passent du confort d’un oreiller. Il s’avère en effet indispensable car sans lui, on a vite fait d’adopter une position qui brise l’alignement de la tête avec la colonne vertébrale. Que l’on dorme sur le ventre, sur le dos ou sur le côté, les spécialistes s’accordent à conseiller de s’équiper d’un oreiller, on veillera simplement à le choisir en fonction de sa position de sommeil.

Oreiller ou traversin ?

Il n’existe pas de règle absolue et le choix entre un coussin ou un polochon est plutôt une histoire de goût. Malgré les idées reçues, le traversin n’est pas plus ferme qu’un oreiller, et il offre un accueil comparable lorsqu’on le choisit bien.
Le conseil Guide Literie : si vous optez pour un traversin et que vous êtes deux dans le lit, pensez à prendre un modèle de la même taille que votre matelas, pour éviter que l’un des membres du couple ne se retrouve directement la tête sur le matelas pendant la nuit !

Pour en savoir plus sur les différents oreillers, lire l’article “types oreillers

Comment choisir le niveau de fermeté ?

Attention ! Il ne faut pas confondre la fermeté du coussin avec son épaisseur : on imagine à tort que plus il est gonflé, plus il est moelleux, alors qu’en fait c’est le garnissage et la densité qui vont conditionner la fermeté.

L’oreiller ferme :

Il offre un bon maintien de la tête et de la nuque et s’avère particulièrement bien adapté à ceux qui dorment sur le dos.

L’oreiller à fermeté moyenne (ou medium) :

Lui aussi garantit un bon maintien de la nuque et de la tête mais procure une souplesse supplémentaire. Nous le conseillons aux personnes qui dorment sur le côté ou sur le dos.

Le coussin moelleux :

Il se destine à ceux qui recherchent un soutien douillet et il est particulièrement indiqué à ceux qui dorment sur le ventre.

L’oreiller ergonomique, en mousse à mémoire de forme ou en latex :

Grâce à sa forme creusée au centre, il soutient parfaitement la nuque, la tête et le buste pour certains modèles (Tempur Ombracio, par exemple, particulièrement adapté à ceux qui dorment sur le ventre en enlaçant leur oreiller). Le coussin ergonomique se destine aux personnes qui dorment sur le côté, il leur évite le phénomène de cou cassé.

Quel garnissage choisir : naturel ou synthétique ?

Durée de vie, confort, voici un comparatif des oreillers en fonction de leurs garnissages.

A base de duvet et de plumettes d’oie ou de canard :

Les oreillers naturels possèdent une souplesse inégalable, qui suit vos mouvements pendant votre sommeil. De plus, ils offrent un excellent confort thermique : ils sont chauds l’hiver mais restent frais l’été. Les oreillers en duvet et plumes absorbent bien l’humidité et conviennent donc particulièrement aux personnes qui suent abondamment pendant la nuit.

Bon à savoir : on a longtemps accusé les oreillers naturels en duvet et plumes d’être allergisants. Aujourd’hui, le garnissage fait l’objet d’un lavage et d’une stérilisation qui empêchent les petites bêtes de se développer, tous les dormeurs peuvent donc l’adopter.

La fermeté et la résilience (la capacité à reprendre sa forme originelle) de l’oreiller vont dépendre de la densité plus importante en duvet ou en plumettes. Si vous recherchez un accueil moelleux et un oreiller très gonflant, choisissez un coussin naturel avec plus de duvet que de plumes et l’inverse si vous préférez un oreiller ferme.

L’oreiller en latex :

oreiller ergonomique en latex

Attention : Dans ce comparatif des oreillers, l’oreiller en latex peut entrer soit dans la catégorie du garnissage naturel, soit dans celle du garnissage synthétique, tout dépend de la teneur en latex : à 100 %, il fait partie des oreillers naturels ; mélangé avec du polyuréthane, il sera, au contraire, de la famille des coussins synthétiques.
L’oreiller en latex présente de nombreux avantages : il offre une grande souplesse grâce à sa structure alvéolée, reste très élastique, dure longtemps et permet à l’air de circuler. Il s’avère particulièrement adapté aux personnes qui ont chaud pendant la nuit ou qui souffrent régulièrement de problèmes de nuque.

L’oreiller synthétique :

Il existe une grande variété de garnissages synthétiques : mousse, mousse à mémoire de forme, polyester, fibres creuses siliconées etc. et toutes ces technologies d’oreillers n’offrent pas le même confort.
Les oreillers synthétiques possèdent de nombreux atouts : il est possible de les laver facilement, ils sont traités pour être hypoallergéniques et s’avèrent relativement douillets. En revanche, leur durée de vie est courte car ils se tassent rapidement.

Vous trouverez de plus amples informations sur les différentes technologies des oreillers dans cet article, “technologie oreiller

L’enveloppe des oreillers

Ne commettez pas l’erreur de sous-estimer son importance ! Si l’enveloppe ne change pas grand-chose au confort de l’oreiller, elle joue en revanche un grand rôle dans son entretien et son hygiène. Pour vous faciliter la tâche au quotidien, optez pour des modèles déhoussables qui se lavent facilement en machine. De la même manière, si vous êtes du genre à transpirer beaucoup la nuit, vous avez tout intérêt à choisir des matériaux comme les fibres végétales ou le coton.

Ou acheter son oreiller ?

Acheter son coussin sur internet

On achète de plus en plus de produits sur Internet et les équipements de literie ne font pas exception. Plus facile, rapide et sans qu’il ne soit nécessaire de se déplacer, la vente en ligne présente bien des avantages d’autant plus que les prix y sont généralement plus bas. Cependant, vous pouvez hésiter à y commander votre oreiller : que faire s’il ne convenait pas ?
En vertu de la loi Chatel entrée en vigueur en 2008 et renforcée par la loi Hamon en 2014, vous bénéficiez d’un droit de rétractation et de retour de votre marchandise dans les 14 jours qui suivent sa réception. En conséquence, si le coussin que vous avez choisi ne correspond pas à vos attentes, vous pourrez le retourner au vendeur qui sera dans l’obligation de vous rembourser.

Acheter son oreiller en magasin spécialisé literie ou en grande distribution

Vous pouvez au choix vous rendre chez des fabricants reconnus dans le domaine de la literie comme Dodo ou la Maison de la Literie, mais également chez des équipementiers de la maison comme Ikea ou encore dans les enseignes de grande distribution comme Auchan, Géant ou Carrefour.

Pour en savoir plus sur les fabricants et marques d’oreiller, lire l’article “fabricant et marques d’oreiller

Dans ce cas-là, n’hésitez pas à essayer votre futur oreiller ! Si vous le pouvez (chez Ikea par exemple), allongez-vous sur un lit de démonstration et voyez comment vous vous sentez. Votre tête doit s’enfoncer d’un tiers environ dans votre coussin.
Dans le cas contraire, la plupart des magasins autorisent le retour des produits dont vous n’êtes pas satisfaits s’ils se trouvent toujours dans leur emballage d’origine.
Attention ! Les règles pour changer votre oreiller en magasin peuvent changer d’une enseigne à l’autre, renseignez-vous au préalable auprès d’un vendeur !

Les formes des oreillers

Si le traversin est toujours tubulaire, le coussin peut être quant à lui soit carré soit rectangulaire. L’oreiller carré prend plus de place que le rectangulaire, mais ce dernier qui offre plus de largeur vous permet de passer toute la nuit sur votre oreiller même si vous bougez. Pour en savoir plus sur les dimensions et formes d’oreiller, lire l’article “Tailles et formes oreillers

Oreiller gonflant ou plat ?

Le plus courant est le coussin bien gonflant, plus confortable que le modèle plat. Il s’adresse en particulier aux personnes qui dorment sur le côté car il permet de conserver l’alignement avec la colonne vertébrale. De la même manière, il est idéal si vous aimez lire, regarder la télévision ou prendre votre petit-déjeuner au lit.
L’oreiller plat quant à lui se destine aux personnes qui dorment sur le dos car il permet de ne pas incliner le menton sur la poitrine et donc d’éviter de se réveiller en ayant mal au dos.

Comment choisir un oreiller pour enfant ?

Pour commencer, les spécialistes recommandent d’attendre l’âge de 2 ans avant d’équiper le lit de son enfant avec un oreiller. Pour ne pas blesser son dos en pleine croissance, veillez à choisir des modèles extra-plats lors de sa prime enfance et souples par la suite.
Les petits transpirent beaucoup, il est donc conseillé de choisir des coussins déhoussables ou qui se lavent en machine.

Nous conclurons cet article avec une astuce pour bien dormir sur son oreiller. Si vous avez du mal à tomber dans les bras de Morphée, elle peut vous y aider. La brume d’oreiller consiste en un cocktail d’huiles essentielles que vous vaporisez sur votre coussin et qui vont vous permettre de vous relaxer et de vous endormir plus facilement.