Le matelas à ressorts

Les technologies dans l’univers de la literie évoluent en permanence pour procurer toujours plus de confort. Le matelas à ressorts est le type de suspension à privilégier si vous avez tendance à transpirer la nuit. Grâce à une ventilation optimale, ce type de matelas apportera de la fraicheur à vos nuits.

Oubliez les matelas à ressorts de nos grands-mères

Les matelas à ressorts actuels sont tellement performants en termes de ventilation et de confort que les anciens systèmes font souvent figure d’antiquités. Les matelas à ressorts coniques ou « bonnels », même s’ils ont été les plus utilisés à une époque en raison de leur longévité exceptionnelle, illustrent surtout ce que l’on reprochait aux matelas à ressorts : sentir les ressorts vous rentrer dans le dos. Il faut reconnaître pour leur défense qu’ils étaient parfaits pour jouer au trampoline.

Le multispires, un réel progrès

Les matelas à ressorts multispires ou à fil continu ont vu le jour en 1967. Ils ont apporté un réel progrès en matière de soutien. Dans ce système de literie, c’est en fait un unique fil d’acier continu qui parcourt tout le matelas. Si vous dormez en solo, ce n’est pas un problème mais si vous êtes deux, les mouvements nocturnes de l’un peuvent gêner l’autre. Les matelas multispires sont appréciés pour leur fermeté et leur robustesse. Les multispires nouvelle génération se veulent plus doux sans faire l’impasse sur la fermeté qui a fait leur succès.

Les ressorts ensachés, le summum de la technologie

Les ressorts ensachés ont fait leur apparition au début des années 2000. Dans ce type de matelas, chaque ressort est enveloppé individuellement. Tout en bénéficiant des avantages des matelas à ressorts classiques, vous pouvez bouger et vous retourner toute la nuit sans réveiller votre partenaire, c’est l’indépendance de couchage. Ce ne sont plus les ressorts qui sont reliés entre eux comme dans un matelas classique, mais les sachets. Chaque ressort réagit donc de façon indépendante en fonction de la pression qu’il reçoit. Les sachets évitent l’effet rebond, l’un des principaux défauts des matelas à ressorts ancienne génération. Les matelas multi-actifs combinent deux procédés : les suspensions à ressorts et les amortisseurs zonés issus du monde du matelas mousse. La suspension dure plus longtemps tout en conservant ses qualités de ventilation et de soutien.

Au lieu de compter les moutons, comptez les ressorts

Même s’ils utilisent les dernières innovations technologiques, tous les matelas à ressorts ne se valent pas. Chaque ressort agit comme un point de soutien. Le matelas offre la résistance indispensable à un sommeil de qualité tout en s’adaptant parfaitement à votre morphologie et à votre profil de dormeur. Le critère déterminant sera donc le nombre de ressorts. Plus cette valeur sera élevée, plus la literie sera confortable. La présence d’au moins 500 ressorts est un signe de qualité. Les matelas utilisant le procédé “cross system” annoncent 20 % de ressorts en plus. On trouvera ainsi de 600 à 700 ressorts ensachés répartis sur plusieurs zones de soutien. Les matelas hauts de gamme affichent des valeurs records de plus de 1350 ressorts, mais ces matelas coûtent cher. Les zones de soutien ou “bodyzones” agissent de façon indépendante et s’adaptent à toutes les morphologies. Un soutien renforcé est assuré au niveau de la tête, des pieds et du bassin tandis qu’on trouve plus de souplesse pour le dos et les jambes.

Un garnissage multi-couches pour toujours plus de confort

Si le type de ressort est un critère essentiel, l’isolant et le garnissage utilisés ne le sont pas moins. Les matelas actuels sont en fait de véritables sandwichs. On trouve ainsi de part et d’autre des ressorts des couches de laine vierge, coton, ouate polyester, mousse de confort et feutre. Certains modèles incluent également des couches supplémentaires tout simplement constituées d’air ou d’eau. Les matelas à ressorts présentent des épaisseurs allant de 21 à 30 cm. Ce critère n’est pas déterminant car le corps ne sollicite que les premiers centimètres d’épaisseur.

Un sommeil 100% nature

Les matières naturelles ont fait une entrée en force depuis quelques années dans les garnitures de matelas à ressorts : bambou, mousses naturelles, coton et même soie. Le soja entre dans la composition d’une mousse viscoélastique très performante, à laquelle on incorpore également des huiles essentielles. On retrouve une qualité de sommeil totalement naturelle avec un confort parfait.

Petit lexique de survie

Les descriptifs de matelas peuvent parfois laisser rêveur et nécessitent souvent un petit décryptage. On pourra ainsi trouver de la “ouate thermorégulée”. Il s’agit de microcapsules qui régulent automatiquement la température du matelas. Eté comme hiver, la chaleur émise durant le sommeil est absorbée puis restituée de façon homogène. Ce système est très efficace pour limiter les frissons nocturnes et la transpiration en général. La “ventilation active brevetée” assure un renouvellement permanent de l’air à l’intérieur du matelas pour une meilleure hygiène. L’air contenu dans le matelas peut ainsi être totalement renouvelé jusqu’à 10 fois par nuit. Le “garnissage microclimat” s’inspire directement des oreillers thermorégulateurs. Il s’agit de créer un environnement personnalisé autour du dormeur. Ce dispositif est particulièrement adapté aux personnes sujettes aux variations de température.

Les petits plus qui peuvent faire la différence

En plus du type et du nombre de ressorts et de la qualité du garnissage, d’autres élément peuvent contribuer au confort et à la facilité d’utilisation du matelas. Des faces été et hiver s’adaptent aux saisons en privilégiant soit le coton, soit la laine. Le coutil extérieur peut être traité antibactérien ou anti-acariens. Des poignées verticales permettent de retourner le matelas plus facilement, une opération à faire deux fois par an pour limiter l’usure. Un carénage mousse haute densité sert à protéger les bords du matelas ainsi que la suspension. Certaines enseignes proposent des garanties supplémentaires pouvant aller jusqu’à 25 ans. Celles-ci excluent généralement “l’usure normale inhérente à ce type de produit”, ce qui enlève beaucoup de leur intérêt.

Ce qui est sûr, c’est que le matelas à ressorts n’a pas dit son dernier mot. Les technologies actuelles ont totalement renouvelé ce type de produit et n’ont pas fini de le faire évoluer.

Vous vous poser toujours des questions sur quel est le bon matelas, comment choisir, consulter notre articles quel matelas choisir ?