Matelas à mémoire de forme : les dangers

Malgré des avantages, le matelas à mémoire de forme peut présenter quelques dangers. Le matelas se compose de mousses issues de produits pétrochimiques, comme le polyuréthane. Les rejets de ces produits peuvent fragiliser les dormeurs sensibles. Par ailleurs, le matelas à mémoire de forme est déconseillé jusqu’à l’âge de 3 ans.

Des produits chimiques dans le matelas à mémoire de forme

Comme chaque produit de literie, le matelas à mémoire de forme possède des avantages et inconvénients. L’interrogation relative à la composition des couches du matelas est légitime : les dormeurs y passent toutes les nuits. Alors, les mousses du matelas à mémoire de forme présentent-elles un danger pour notre santé ?

Le polyuréthane, produit ultraprésent dans le matelas

De nombreux dormeurs profitent des avantages du matelas à mémoire de forme sans aucun danger. En effet, le principal risque survient lors de la fabrication du matelas. Pour développer un matelas à mémoire de forme, l’industrie de la literie utilise des produits pétrochimiques. La mousse viscoélastique assure un confort, un sommeil de qualité et enveloppe le corps durant la nuit. Elle se compose principalement de polyuréthane. Sans cette substance, la viscosité et la densité du matelas ne performeraient pas autant. Les zones de pression du corps ne profiteraient pas d’un aussi bon soutien.

Autres éléments incriminés, les traitements ignifugés et antibactériens qui sécurisent le matelas à mémoire de forme. Ceux-ci se constituent d’autres produits chimiques. En plus de faire appel à des produits chimiques, la fabrication du matelas à mémoire de forme est énergivore. Les plus consciencieux peuvent heureusement dénicher un lit avec matelas écologique, en latex naturel par exemple.

Matelas à mémoire de forme : des risques pour les dormeurs sensibles

Lors de l’installation du matelas en mousse à mémoire de forme, celui-ci peut rejeter des composés organiques volatils. Ce dégagement gazeux est normal pendant quelques jours. Les dormeurs sensibles — les asthmatiques ou ceux qui supportent mal les produits chimiques — peuvent souffrir de maux de tête.

Tenir compte des normes avant d’acheter son matelas

Choisir un matelas à mémoire de forme adapté aux dernières normes demeure essentiel. Mieux vaut donc éviter d’acheter un matelas d’occasion. Les matelas à mémoire de forme à prix cassés se scrutent également avec prudence. Renseignez-vous en consultant un guide, en lisant les avis et en demandant des conseils en magasin. Les professionnels de la literie vous orienteront sur le matelas qui offre la meilleure garantie pour votre santé, votre confort et la qualité de vos nuits.

Matelas à mémoire de forme : un produit déconseillé pour bébé

Le matelas à mémoire de forme ne s’adapte pas aux besoins du nouveau-né. En effet, les avantages du matelas à mémoire de forme — confort de couchage, mousse viscoélastique qui enveloppe le corps — présentent un risque pour sa santé.

Plusieurs points négatifs démontrent que le matelas à mémoire de forme représente un mauvais choix. D’une part, la mousse viscoélastique peut l’empêcher de se retourner s’il se trouve en position ventrale. D’autre part, l’effet cocon que procure le matelas à mémoire de forme freine sa croissance. Enfin, la capacité du matelas à réguler la chaleur et la température du corps favorise sa transpiration et le déshydrater.

Jusqu’à trois ans, un bébé requiert un modèle de matelas ferme. Idéalement, le matelas se compose de mousse ou latex. La mémoire de forme ou les ressorts ne conviennent pas au bébé. N’hésitez pas à comparer les types de matelas pour trouver le modèle le mieux adapté.

Consultez également ces pages sur le matelas à mémoire de forme :

Pas encore de d'avis. Ajoutez le votre !

Qu'en pensez-vous ?




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.