Les différents oreillers pourquoi et pour qui ?

Au même titre que le sommier ou le matelas, l’oreiller doit être choisi en fonction de vos besoins et de vos habitudes de dormeur. Selon la position que vous adoptez la nuit, si vous êtes sujets ou non à des maux de dos ou de nuque, tous les modèles ne seront pas adaptés. Pour vous aider à déterminer lequel est fait pour vous, lisez attentivement ce guide.

Le saviez-vous ?
Pendant la journée, nos muscles sont actifs et permettent de maintenir la tête et le cou alignés. En revanche, lorsque l’on s’endort, ils se détendent et la tête bascule vers l’arrière ou vers l’avant, causant ainsi des douleurs au réveil. L’oreiller a donc été conçu pour pallier à ce relâchement et maintenir le cou et la tête dans le même alignement que la colonne vertébrale et éviter les raideurs et les maux de dos ou de cervicales le matin. De plus, l’oreiller permet au dormeur de mieux respirer et favorise sa circulation sanguine.

Un peu d’histoire :
L’oreiller a été inventé il y a des millénaires et l’on retrouve un premier modèle en bois, datant de l’Egypte ancienne. Pas très confortable, certes, mais ce coussin permettait néanmoins de conserver l’alignement du dos. Plusieurs siècles plus tard, la paille puis le duvet ont remplacé le bois.

Les avantages de l’oreiller classique

On l’appelle ainsi en opposition avec l’oreiller ergonomique et par rapport à sa forme, carrée ou rectangulaire, contrairement au coussin cervical qui lui reproduit une vague. Il est le plus courant car il est également le moins cher du marché. La célèbre marque Dodo, par exemple, propose des modèles d’entrée de gamme à partir de 25 €.
Son garnissage peut être naturel ou synthétique et 4 tailles standards sont proposées sur le marché : 60 x 60 cm, 65 x 65 cm, 40 x 60 cm ou 50 x 70cm.

A qui s’adresse l’oreiller classique :
Réputé pour son confort et son moelleux, il convient pour tous les dormeurs qui n’ont pas de problème de dos. Que vous dormiez sur le dos, sur le ventre ou sur le côté, l’oreiller vous permettra de passer de bonnes nuits et s’avère être un soutien agréable si vous lisez ou regardez la télévision au lit.

Pourquoi choisir un traversin

De forme tubulaire, plate ou au contraire très gonflé, le traversin connaît un regain d’intérêt dans les chambres après avoir été un temps délaissé. Son maintien est, de manière générale, très bon pour les muscles du cou et les cervicales. Lorsqu’il est correctement placé en haut des vertèbres, il favorise grandement la circulation sanguine. Il s’adresse ainsi aux dormeurs qui sont un peu sensibles du dos au réveil.
Comme pour le coussin classique, le traversin est bon marché : comptez 15 € chez les marques de grande-distribution, le double chez Dodo.

Le côté pratique du traversin
Grâce à ses grandes dimensions, il peut être utilisé par deux personnes à la fois. Il constitue un excellent support pour lire, prendre son petit-déjeuner au lit, seul ou complété par des oreillers car il maintien bien les lombaires.
Il connait depuis quelques années un regain d’intérêt car il est devenu un accessoire de décoration qui permet de mettre en valeur les coussins et les oreillers supplémentaires.

Le saviez-vous ?
Les spécialistes de l’ergonomie conseillent aux personnes qui dorment sur le côté de mettre un polochon entre leurs jambes. Il évite au corps de rouler vers l’avant ou de se placer en position fœtale, le dos arrondi. Au matin, vous êtes assuré de ne pas souffrir de douleurs lombaires. Les traversins en U recommandés aux femmes enceintes se basent sur le même principe.

Les oreillers spécialisés

L’oreiller ergonomique

Egalement appelé oreiller cervical ou coussin anatomique, il est apparu il y a deux décennies. Il possède une forme bien spécifique : la partie centrale est creuse tandis que les extrémités sont bombées et il permet ainsi à la tête de se loger dans un prolongement parfait de la colonne vertébrale.
Il se compose de latex ou de mousse à mémoire de forme, dont la hauteur dans le creux ne doit pas excéder 11 cm pour vous offrir un confort optimal.
Son prix est très variable, d’une dizaine à une centaine d’euros pour les modèles les plus performants.

A qui s’adresse-t-il ?
Les oreillers ergonomiques sont particulièrement recommandés aux personnes qui dorment sur le côté. Le cou ne sera en effet plus cassé pendant le sommeil. En revanche, il sera trop haut et donc à proscrire pour ceux qui dorment sur le dos. Ces dormeurs-là se tourneront plutôt vers un coussin classique qui n’est pas surélevé au niveau de la nuque.

Zoom sur les oreillers Tempur
De la recherche d’un matériau d’absorption de la pression pour les sièges de astronautes de la NASA est né le coussin ergonomique Tempur. Il associe une technologie au confort incomparable à une forme adaptée au maintien parfait du corps pendant le sommeil pour vous offrir des nuits réparatrices. Le modèle originel en forme de vague a depuis laissé place à un oreiller Tempur en forme d’étoile, qui soutien à la fois le buste et le cou. (oreiller tempur)

L’oreiller anti ronflement :

Si votre moitié vous fait souffrir d’insomnie avec ses ronflements incessants pendant la nuit, alors l’oreiller anti-ronflement est fait pour elle.

Le saviez-vous ?
Le ronflement provient d’un relâchement de la langue lorsque l’on dort sur le dos, celle-ci vient obstruer partiellement la gorge et provoque les vibrations sonores. Il suffit donc de dormir sur le côté pour éviter ce phénomène, mais si le dormeur a l’habitude de s’étendre sur le dos il remuera forcément pendant la nuit pour retrouver sa position favorite. L’oreiller anti-ronflement fonctionne selon 2 principes : soit il « force » le dormeur à se remettre sur le côté, soit il le maintient sur le dos mais avec la nuque, la tête et les épaules alignées afin d’ouvrir ses voies respiratoires.

Focus sur la Rolls de l’oreiller anti-ronflements :

Oreiller anti-ronflement Sissel

Cet oreiller anti-ronflement a été conçu par Sissel et il est équipé de microphones qui enregistrent les ronflements du dormeur et la position de sa tête sur l’oreiller. Dès qu’ils détectent une vibration sonore, les poches d’air qu’il contient se gonflent et font pivoter en douceur la tête du dormeur jusqu’à ce que ses voies respiratoires s’ouvrent et qu’il cesse de ronfler. Vous le découvrirez sur le site : http://www.sisselsilencium.com/frz/wirkungsweise/vorteile/index.htmlrel=”nofollow”

L’oreiller anti transpiration

C’est à nouveau aux recherches de la Nasa qu’il faut attribuer le coussin anti-transpiration. Pour limiter le phénomène de sudation excessive induite par l’écart de températures lors des sorties dans l’espace et à l’intérieur des stations spatiales, l’agence américaine a mis au point des capsules microscopiques qui absorbent la chaleur produite par le corps et la restituent dès qu’il se refroidit.
Cet oreiller s’avère donc particulièrement adapté pour les personnes qui transpirent abondamment la nuit. Comptez une centaine d’euros pour un modèle performant.

L’oreiller rafraîchissant

La chaleur est l’ennemie de l’endormissement. Que vous souffriez d’insomnie à cause de votre chambre surchauffée ou des températures élevées en été, tournez-vous vers un oreiller rafraichissant pour passer de meilleures nuits. Il se glisse entre un oreiller classique et la taie d’oreiller et le gel qu’il contient libère une fraicheur appréciable. Il vous coûtera environ 50 €.

L’oreiller de voyage

Coussin tour de cou ou oreiller gonflable, il apporte un confort supplémentaire aux voyageurs qui prennent l’avion, le bus ou le train. Il se présente le plus souvent sous la forme d’un U et il empêche la tête de basculer vers l’avant lorsque l’on s’endort.
Vous trouverez deux modèles dominants sur le marché, le coussin de voyage à mémoire de forme Udream, qui vous maintiendra parfaitement le cou sur les trajets longues distances et l’oreiller Sandini, dont la forme ergonomique est modulable à volonté.
Source : lien

Le saviez-vous ?
Les coussins de voyages peuvent également être utilisés par les personnes qui passent beaucoup de temps devant un écran d’ordinateur pour combattre les raideurs de la nuque.

Un oreiller ludique : l’oreiller musical

Pour les personnes qui aiment être bercées par un fond sonore avant de s’endormir, voici le coussin musical. Vous aurez le choix entre deux modèles, un qui vous permet de connecter votre MP3, ou un autre qui possède un haut-parleur intégré. Ce dernier est si fin qu’il ne vous gênera pas pendant votre sommeil, et contrairement aux écouteurs, il ne risque pas de s’entortiller autour de votre cou durant la nuit. Il est spécialement pensé pour que seul le dormeur l’entende, votre moitié ne sera donc pas dérangée.
Source : lien

Les oreillers bébé et enfant

Les pédiatres recommandent que les enfants dorment sans oreiller avant l’âge de 2 ans, pour éviter les risques d’étouffement des plus petits. En cas de rhume, vous pouvez aider votre bébé à respirer en plaçant un oreiller plat sous son matelas.

Bon à savoir :
Il existe certains modèles d’oreillers censés limiter le phénomène de tête plate, mais les pédiatres sont unanimes sur le fait de les proscrire des chambres des bouts de chou. Ses effets bénéfiques n’ont en effet pas été prouvés et les composants (billes ou capsules) pourraient s’avérer dangereux si le coussin venait à se déchirer.

Après deux ans, les fabricants proposent une vaste gamme d’oreillers enfant dont le prix débute aux alentours des 10 euros. Favorisez dans la mesure du possible des coussins plats, anti-acariens et composés de fibres naturelles, moins allergènes.


Note de l’article

4.5/5 (2 avis)

Qu'en pensez-vous ?