Guide complet de l’aération des matelas

0

l’aération du matelas est primordiale pour empêcher l’humidité de l’abimer. Certaines technologies favorisent une meilleure circulation de l’air. D’autre part, c’est un fait, nous transpirons beaucoup la nuit. La ventilation du matelas est essentielle pour notre santé, mais également pour la durée de vie de celui-ci. Certaines technologies sont plus ventilées que d’autres, et quelques bonnes pratiques quotidiennes peuvent vous aider à aérer votre matelas.

Pourquoi est-il important d’avoir un matelas bien ventilé ?

Le saviez-vous ?
Chaque nuit, nous évacuons en moyenne 40 cl d’eau sous forme de transpiration, soit près de 150 litres d’eau par an ! C’est pourquoi il est primordial de s’assurer de la bonne ventilation de son matelas. En effet, la sueur qui s’infiltre dans le matelas conduit à la formation de moisissures… dont se nourrissent les acariens et les bactéries. Ainsi, choisir un matelas aéré lors de l’achat et adopter quelques gestes d’hygiène peuvent aider à éliminer les petites bêtes, les mauvaises odeurs, bref à vous garder vous et votre matelas plus longtemps en bonne santé.

L’aération du matelas est en fonction de l’âme

Votre matelas a une âme. Ce terme désigne la technologie de la partie centrale du matelas. L’âme va avoir une influence sur la fermeté du matelas, donc sur le soutien du corps et sur l’indépendance de couchage. Elle va également conditionner le confort thermique et la ventilation du matelas. Cette technologie peut être de plusieurs sortes : en latex (synthétique ou naturel), en mousse, en mousse à mémoire de forme, ou encore à ressorts.

L’aération du matelas en latex :

Le saviez-vous ?
Le latex provient de la sève de l’hévéa, un arbre qui pousse en zone tropicale. On le récolte pour ses qualités élastiques, qui s’avèrent idéales dans la fabrication d’un matelas. Le latex peut être soit naturel soit de synthèse, et le plus souvent, on associe les deux afin de baisser le prix de vente du matelas, et pour lui donner une durée de vie plus longue. Il peut comporter plusieurs zones de confort : 3, 5 ou 7, qui vont conditionner la fermeté du matelas. Le matelas en latex est composé d’une multitude d’alvéoles perforées, ce qui le rend respirant et assure son aération naturelle. Ainsi, ce type de matelas convient bien aux personnes qui suent abondamment la nuit, ou si la chambre dans lequel vous l’installez est très humide.

Le conseil Guide Literie : si vous souhaitez vous équiper d’un matelas en latex vous assurant un bon confort, sans casser votre tirelire, optez pour un mélange comportant au minimum 15 % de latex naturel.

 

La ventilation du matelas à ressorts :

Il fait partie des modèles de matelas les plus anciens du marché. Il existe plusieurs types de matelas à ressorts : le matelas à ressorts coniques, le matelas à ressorts multispires et le matelas à ressorts ensachés. Les deux premiers, qui offrent une durée de vie courte et un confort limité lorsque l’on dort à deux dans un lit, sont peu à peu délaissés pour le matelas à ressorts ensachés. L’atout des matelas à ressorts, peu importe la catégorie, est leur ventilation. En effet, la structure même de l’âme de ce matelas fait qu’ils sont naturellement aérés.
Bon à savoir : la performance des matelas à ressorts ensachés dernière génération est telle qu’elle permet d’assurer jusqu’à 10 fois le renouvellement de l’air contenu dans le matelas, chaque nuit ! Ainsi, les matelas à ressorts sont les plus ventilés du marché, et nous les conseillons fortement aux personnes qui transpirent, qui ont chaud la nuit, ou qui dorment dans des pièces humides.

L’aération du matelas en mousse à mémoire de forme

Le saviez-vous ?
A l’origine, cette mouse haut de gamme a été conçue pour équiper les fauteuils des spationautes dans les fusées, afin que ceux-ci soient moins écrasés dans leurs sièges lors du décollage. Le matelas en mousse à mémoire de forme se compose d’une mousse viscoélastique que l’on dit thermosensible, c’est-à-dire qu’elle réagit en fonction de la chaleur du corps, mais également de celle de la pièce. Elle s’assouplit ou durcit en fonction.

Le conseil Guide Literie :
Afin d’éviter que le matelas ne durcisse et ne vous offre plus le confort auquel vous vous attendez, nous préconisons de maintenir une température constante dans la chambre, aux alentours des 18 degrés.

Bon à savoir :
La mousse à mémoire de forme est très serrée, ce qui signifie qu’elle n’est ni ventilée, ni respirante. Si vous recherchez un matelas bien ventilé, que vous suez beaucoup ou que vous avez rapidement chaud la nuit, le matelas en mousse n’est clairement pas fait pour vous.

La ventilation du matelas en mousse

Ce type de matelas peut être en mousse polyéther, ou en mousse polyuréthane. Les deux modèles sont très courants sur le marché, à cause de leur faible coût et de leur légèreté. Ils offrent un confort très limité et doivent être réservés au couchage d’appoint. Leur confort est conditionné par la densité de la mousse, exprimée en kg/m3. Les deux types de mousse se différencient également de par leur structure alvéolaire : les alvéoles de la mousse polyéther sont très fines, tandis que celles de la mousse polyuréthane sont plus larges.
Bon à savoir :
S’agissant de l’aération des matelas en mousse, il est à noter qu’elle va varier en fonction de la structure alvéolaire de la mousse, mais dans tous les cas elle reste faible, comparée au latex ou aux ressorts. Plus les alvéoles sont larges, meilleure est la ventilation. Ainsi, les matelas en mousse polyéther sont moins aérés que les matelas en mousse polyuréthane. Ils ne sont donc pas indiqués pour les personnes qui transpirent beaucoup, ou si la chambre est humide.

L’aération du matelas hybride (mousse et ressorts)

Vous aimez bien l’une ou l’autre des caractéristiques de chacune des âmes de matelas, et pour vous l’idéal serait de choisir une technologie qui associe confort et aération. Ça tombe bien, certains fabricants proposent des matelas hybrides, alliant latex et mousse à mémoire de forme (qui vous permet de bénéficier de l’accueil enveloppant de la mousse et de la ventilation du latex), ou mousse et ressorts. Vous trouverez un exemple de matelas hybride, aéré et confortable chez Tempur Sealy, Treca et Simmons.
En guise de conclusion :
Vous savez maintenant quels sont les avantages et les inconvénients de chaque âme de matelas en termes d’aération de celui-ci. Sachez que certains modèles sont dotés en plus d’aérateurs latéraux ou de plates-bandes respirantes, qui améliorent encore la circulation de l’air. Les matelas à eau ne permettent pas une bonne circulation de l’air.

La chaleur du matelas : face été et face hiver

Comme nous avons pu le voir précédemment, la chaleur du matelas est déjà conditionnée par l’âme de celui-ci. La chaleur peut aussi dépendre de la face de votre matelas, si celui-ci est conçu pour deux saisons. Sur la face été, le garnissage entre la technologie du matelas et le coutil est généralement composé d’un matériau léger, comme le coton ou le lin. A l’inverse, sur la face hiver, on a recours à la laine.
Attention ! Pour une meilleure aération de votre matelas, pensez bien à le changer de côté en fonction des saisons ! Vous auriez tendance à trop transpirer sur la face hiver en été, et donc de mouiller votre matelas.

Quelques conseils d’hygiène pour l’aération du matelas

l’humidité qui peut régner naturellement dans certaines chambres, installe d’un terreau fertile à la prolifération des acariens et autres petites bêtes. L’entretien et la ventilation du matelas sont donc essentielle pour notre santé.

Conseil n°1, ouvrir la fenêtre

Vous avez sans doute déjà ce réflexe, mais pour aérer votre matelas, il faut commencer par aérer la pièce, de préférence le matin au réveil. L’air va venir sécher la transpiration exsudée pendant la nuit et évacuer les mauvaises odeurs.
Vous pouvez passer l’aspirateur sur votre matelas assez régulièrement, cela permet à la fois d’éliminer les acariens et leurs déjections, mais également de l’aérer.

Conseil n°2, laisser le respirer

Lorsque vous changez votre linge de lit, n’hésitez pas à laisser votre matelas nu et à ouvrir en grand la fenêtre !

Conseil n°3, le sortir

A la belle saison, si vous disposez d’un espace extérieur, faites comme les Japonais avec leurs futons : sortez votre matelas à l’air libre et exposez-le quelques minutes de chaque côté en plein soleil. Ce dernier va venir sécher l’humidité résiduelle.

Conseil n°4, utiliser un sommier

Ne posez jamais votre matelas directement sur le sol ! Le sommier a en effet un rôle dans la bonne aération du matelas. Il laisse circuler l’air. Une bonne chose dont vous vous priverez si vous supprimez le sommier. Pour empêcher au maximum l’humidité de pénétrer dans votre matelas. Pensez à le protéger à l’aide d’une alèse et d’une housse !

Comments are closed.